Achat maison : notre dossier complet

Achat maison : notre dossier complet

L’achat d’une maison principale ou secondaire est un projet immobilier important. Il demande curiosité et rigueur pour arriver à vos fins. Vous vous posez certaines questions d’ordre technique et administratif. Cela n’est pas toujours facile lorsque vous êtes primo-accédant. Si vous voulez acheter une maison, vous devez alors être prêt à faire des investissements en temps et en finances. Parce que votre achat immobilier peut devenir le projet de toute votre vie, vous ne devez pas le prendre à la légère. De la recherche sur internet en passant par les visites, les négociations et le déménagement, vous devez bien vous y préparer.

Achat maison enchère, Achat maison neuve, Achat maison frais de notaire, Achat maison &eacute

Quelles sont les étapes à suivre pour acheter votre maison ?

Quelques étapes indispensables

Pour commencer vous devez faire la recherche de votre maison. En effet, dès que vous avez vos critères de recherche principaux, il ne vous reste plus qu’à rechercher sur les sites d’annonces. Toutefois, il est possible de confier votre recherche à une agence immobilière. Lorsque vous trouvez enfin la maison qui correspond à vos critères, vous devez savoir qu’il faudra faire une offre d’achat au propriétaire. Cela peut se faire par l’intermédiaire d’un agent immobilier si vous le souhaitez. Votre offre d’achat peut être limitée dans le temps.

Il est important de savoir que l’achat d’une maison neuve implique des frais de notaire. En fait, une fois l’offre de demande acceptée, vous devez signer certains documents pour sa confirmation. C’est le notaire qui est habilité à assister à la signature de la promesse de vente ou du compromis de vente. Vous êtes tenu de faire le choix d’un seul et même notaire ou chaque partie peut en choisir un. Une fois que l’avant contrat est signé, il ne vous restera plus qu’à verser un acompte qui est souvent compris entre 5 000 et 10 000 euro. Ensuite, le vendeur doit faire établir un dossier de diagnostic technique. Cela va comprendre : le diagnostic plomb (CREP), celui de l’Amiante, le diagnostic Termite et autres insectes xylophages, le diagnostic de performance énergétique (DPE). Il donnera par ailleurs l’état des risques naturels, miniers et technologiques (ERNMT) et enfin l’état des installations intérieures de gaz et d’électricité si elles datent de plus de 15 ans.

Il se passe environ 3 mois après la signature de l’avant contrat. Il y a en fait 2 délais. Le premier est le délai de rétractation dont la durée est de 10 jours à compter du lendemain de la présentation de l’avant-contrat par lettre recommandée. Le deuxième délai est celui de l’obtention d’un prêt. Pour laisser un peu de temps à l’acquéreur pour se rapprocher d’un établissement bancaire en vue de l’obtention d’un prêt, on lui accorde un délai d’un mois et demi. Après avoir fait toutes ces démarches administratives, les deux parties doivent se rendre chez le notaire, le jour prévu, pour la signature de l’acte. Ensuite, le vendeur remettra les clefs à l’acquéreur en contrepartie du paiement complet du prix de vente au notaire.

Réussir sa négociation immobilière

Afin de mener à bien votre négociation immobilière, vous devez connaître quelques astuces qui vous seront d’une grande aide. Voici quelques conseils pour vous :

Informez-vous suffisamment

Parce que celui qui a l’information a le pouvoir, vous devez savoir si le prix du bien est négociable et il n’est pas compliqué de le savoir. En effet, si vous êtes un bon observateur, vous pouvez remarquer que le bien est soit surcoté, mis en vente depuis longtemps ou présente des inconvénients pour vous. Parfois, vous pouvez constater un manque de luminosité, une mauvaise exposition, un besoin de travaux de rénovation, d’isolation, de remise aux normes. Tous ces éléments et bien d’autres encore vous montreront que vous pouvez négocier. Vous devez en outre discuter avec le vendeur. Prenez tous les renseignements possibles sur l’environnement de la maison et sur son propriétaire.

Ayez un budget général

En ayant un budget général, vous pouvez savoir le prix exact que vous souhaitez destiner à l’achat de la maison neuve après toutes ces étapes. Il serait bien de fixer un prix maximum qu’il ne faut pas dépasser pour l’achat. L’intérêt est que cela vous aide à être plus ferme s’il y a renégociation. Si vous voulez gagner économiquement, faites la demande d’un avis de valeur complet de la maison. Cet avis peut être réalisé par un ou plusieurs agents immobiliers.

Préparez des arguments solides

Il est primordial de dresser la liste des arguments qui pourraient faire baisser le prix de la maison. En plus de la liste des arguments qui vous permettent de demander un rabais, vous devez lister tous les efforts que vous êtes prêt à fournir pour arranger votre vendeur. La négociation doit se réaliser en face à face, sur le lieu de la maison.

Comment acheter une maison aux enchères ?

Les ventes aux enchères

Généralement, les ventes aux enchères permettent d’acquérir des biens qui, autrement seraient plus difficiles à acquérir. En fait, il existe trois filières de ventes aux enchères : les notaires, les domaines et les tribunaux. Il est parfaitement possible de visiter la maison avant l’enchère. Le notaire vous fixera des horaires spécifiques pour ces visites.

Il est indispensable de prendre contact avec votre banquier afin de connaître le calcul de votre prêt immobilier et votre budget. Aussi, vous devez calculer les frais associés à la vente. Ces frais sont plus élevés que dans le cas d’une vente classique. De plus, il vous faut un chèque de banque pour faire la consignation.

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter une maison neuve

L’achat d’une maison neuve exige de la réflexion et la prise de précautions. Il faut préalablement évaluer votre budget et vos besoins. Il vous faudra ensuite définir le type de contrat de construction selon vos préférences. De plus, vous ne devez pas ignorer votre capacité d’emprunt.

Différentes solutions s’offrent à vous pour acheter. En fait, vous pouvez acheter en vente en l’état de futur achèvement (VEFA). Avec le contrat VEFA, vous n’avez pas à chercher un terrain à construire. En plus, vous avez une garantie de protection en cas de retard, malfaçons ou défaillance du promoteur. Vous pouvez aussi opter pour un contrat de construction de maison individuelle (CCMI). Ce contrat vous donne des garanties sur les caractéristiques de la maison, mais également sur le prix et les recours en cas de retard ou malfaçons.

La réduction des frais de notaire

A quoi correspondent les frais de notaire ?

Les frais de notaire sont des sommes versées par le client au notaire pour tout acte notarié. Ces frais se décomposent en droits et taxes, en débours et en émoluments ou honoraires. En fait, le notaire exige du client souvent des frais pour ses déplacements, pour les rémunérations des différents intervenants tiers et pour le paiement des différentes pièces administratives.

Vous pouvez très bien réduire les frais de notaire, notamment pour l’acquisition de maisons neuves ou d’appartements neufs. En effet, pour des logements cédés par le promoteur-constructeur, des habitations en état futur d’achèvement qui sont désignées par « vente sur plan » ou des constructions récemment achevées et n’ayant jamais été habitées, il y a des réductions : la TVA, les impôts et les taxes à payer peuvent baisser jusqu’à 1 %.

Achat de maison : frais divers

Quel que soit le type de bien que vous recherchez, il est important de savoir que les prix des maisons varient. En fait, ces tarifs diffèrent selon le prix du m² dans la ville dans laquelle les maisons se trouvent. La fourchette des prix est entre 1 334 euro et 10 223 euro.

Plus de détails à travers ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *